image
image
... du lile à l'hortensia ...

... du lile a l hortensia ...
  • Ils auraient pu nous lancer des fleurs ou des bigorneaux par paquet de dix comme aurait pu dire le curé mais ce fut le bouquet final qu'il nous lança.
  • Samedi matin nous partîmes à l'heure, petit déjeuné au bord de la nationale et quelques bonnes bouteilles furent ouvertes à l'occasion d'arrêts pipi; merci mes dames.
  • Déjeuner offert par les Grogs et arrivée sur Lille en fin d'après midi. Le temps de passer quelques coups de fil pour rassurer les copains, de boire deux ou trois chti coups, la balance nous occupera une petite demie heur juste le temps de donner au public l'envie de revenir vers 21 h
  • Tempia à la recherche d'un petit nid d'amour me taxe mon g.p.s. Il en a trouvé un dans un trou perdu, le Tempia n'est pas prêteur.
  • Le bagad rentre en lice; l'ambiance commence a chauffer, les moules aussi. Les restos ne manquent pas c'est pas comme les chiottes.
  • Par bonheur nous en trouvons un qui fait les deux, il est même sur le menu tant qu'il sont prés l'un de l'autre : 0,30 ct la giclette et 3 € le fond de verre de vin, la c'est trop et Bruno négocie trois frittes gratuites.
  • 21H les Grogs allument la soirée pour la finir en apôtre et osent avec un père blanc chauffé (en chasuble blanc) au rouge 12°étoilé. Cette vision de cette foule enthousiaste, qu'elle plaisir.
  • Le temps de redescendre sur terre pour se frayer un chemin dans une foule frustrée, trouver un bar, boire un ou trois coups et enfin se poser la question du Dodo ?
  • Bon, Philippe a trouvé son p'tit trou perdu, mais nous ?
  • Ça commence à nous miner évidement pour être a Lille.
  • Trois possibilités s'offre à nous :
  1. Faire une marche de trois quart d'heure pour coucher sur la dure. (bof)
  2. Monopoliser le car du bagad jusqu'à leur retour. (bof bof)
  3. Ou retourner dans nos vésicules. (Ouaff Ouaff)
  • Nous regagnions nos vésicules ! Nous nous connaissons depuis assez longtemps pour que cela ne pose aucun problème. Expérience extraordinaire,je n'ai jamais vue autant de mecs se soulager sur une portière de voiture. La prochaine foi on les fera payer.
  • Le retour sans problème sauf pour la voix (du Nord) d'Hervé qui dans la nuit c'est transformée en ventriloque vu l'effort qu'il a du fournir pour remplacer tous les absents en même temps.
  • Bruno et Sabine ce sont relayés pour conduire, à croire qu'ils transportaient un car de retraités sans permis ou alors ils n'aiment pas être derrière. Ça tombait, bien moi non plus.
  • Bon, Saint serment, les Mupets ... ce n'étaient pas une sortie pour vous : trop spartiate, le vin trop cher, le couchage.....sauf pour Philippe , mais le Philippe n'est pas préteur.
  • Par contre les bons souvenirs n'ont pas de prix et valent bien quelques sacrifices à notre bien être et autres conventions.

Merci à tous les Krogs pour notre bonne humeur.

Le gros niqueur a parlé.



Telecharger la photo

Aucun message n'a été posté !